Kente weaving in Ghana

Découvrez le Ghana

Situé en plein cœur de l’Afrique de l’Ouest, Le Ghana constitue un portail vers l’Afrique. S’étendant sur environ 672km du Golf de Guinée au sud jusqu’à sa frontière septentrionale, le pays fait environ 540km d’est en ouest et couvre une superficie de 239 533 km²

La côte sud se positionne entre 4½º N à l’ouest et 6½º N à l’est. Le pays est voisin du Burkina Faso au nord, de la Côte d’Ivoire à l’ouest et du Togo à l’est, sa limite sud étant l’océan Atlantique. Une étroite zone de plaine verdoyante pénètre dans l’intérieur des terres depuis la côte et s’élargit à l’est, tandis que le sud-ouest est recouvert d’une dense forêt primaire. Plus au nord se trouvent des collines couvertes de forêts au-delà desquelles on découvre encore la savane plus sèche et la brousse. Tout au nord se situe un plateau d’une altitude moyenne de 500m. A l’est, les collines Akuapim du Togo pénètrent au Ghana au niveau de la côte et longent la frontière togolaise. La Volta Noire et la Volta Blanche entrent toutes deux au Ghana depuis le Burkina Faso, pour devenir la plus grande retenue d’eau artificielle au monde, le Lac Volta (Volta Lake). La côte ghanéenne est ponctuée de lagunes et de plages de sable bordées de palmiers.


SAISONS : Le Ghana connaît deux saisons principales : la saison des pluies et la saison sèche. Il y a deux périodes de pluies majeures dans le sud entre Avril et Juin et des pluies moins importantes de Septembre à Octobre. La saison sèche dure de Novembre à Avril.

CLIMAT : Le Ghana bénéficie d’un climat tropical avec la période la plus chaude en Mars-Avril (23-31°C), Août étant le mois le plus frais de l’année avec 22-27°C. Le mois de Janvier est le plus sec de l’année avec un maximum de 15mm de pluie. Juin est le mois le plus humide avec une moyenne de 178mm de précipitations.


VEGETATION : On peut classer la végétation au Ghana en trois zones : une savane côtière plutôt verdoyante, une zone de forêt primaire tropicale plus au centre et une savane sèche au nord.

FAUNE ET FLORE : La chaleur du soleil, les pluies régulières ainsi qu’un sol fertile permettent au pays de jouir d’une végétation exubérante. Afin de défendre ce patrimoine, les forêts primaires tropicales et la faune qu’elles abritent sont protégées sous les formes de Parc Nationaux.

FORET PRIMAIRE TROPICALE : Il existait par le passé au Ghana une forêt vierge de 85 000 km² environ, dont subsistent 40 000 km² du fait du développement des activités économiques et humaines. Elle se situe dans l’extrême sud-ouest du pays où le climat plus humide lui a permis de survivre. Certains arbres de cette forêt offrent un intérêt bien sûr économique mais aussi médicinal.

LA SAVANE : La savane, qui est le principal type de végétation qui se trouve au nord du pays mais aussi dans certaines parties du sud, est peuplée d’oiseaux intéressants ainsi que de divers mammifères.


LE PEUPLE GHANEEN : L’hospitalité ghanéenne est légendaire. Dans ce pays paisible et amical, le peuple « le plus chaleureux d’Afrique » vous accueillera chaudement et sincèrement quelque soit votre origine, religion ou sexe.

POPULATION : Selon un recensement réalisé en Mars 2000, la population ghanéenne est estimée à 19 millions d’habitants. Constituée de 75 groupes ethniques différents, elle parle 46 langues et dialectes!


SYSTEME EDUCATIF : La politique libérale menée par le Ghana encourage aussi le secteur privé à participer au système éducatif. Le taux d’alphabétisation du pays est d’environ 50%. L’école est obligatoire et gratuite pendant les 9 premières années, suivie de 3 années d’études secondaires / techniques / commerciales. Puis au niveau supérieur les universités préparent notamment à l’enseignement, à des diplômes d’ingénieur, de commerce ou de droit ce qui permet au monde du travail ghanéen de pouvoir compter sur des ressources humaines éduquées et prêtes à travailler aux plus hauts niveaux. Il existe par ailleurs des écoles internationales suivant des programmes scolaires étrangers. Le Ghana est aussi doté de 10 instituts de technologies (polytechnics) répartis dans les différentes régions, ainsi que de plusieurs instituts de formation des enseignants, des infirmières, eux aussi distribués délibérément à travers le pays. Il y a enfin 5 universités dirigées par l’Etat ay Ghana, dont l’Université du Ghana fondée en 1948 à Legon (près d’Accra), l’Université de Sciences et Technologies Kwame Nkrumah (KNUST) fondée en 1961 à Kumasi (Ashanti Region), l’Université de Cape Coast (UCC) fondée en 1962, l’Université d’Education fondée en 1992 à Winneba et l’Université d’Etudes en Développement fondée en 1993 à Tamale (Northern Region). Certaines universités privées existent aussi, en général dirigée par des organisations religieuses. Afin d’améliorer encore le taux d’alphabétisation qui au Ghana est de 53%, des programmes d’alphabétisation d’adultes ont été mis en place, ces adultes illettrés apprenant à lire et à écrire dans leur langue maternelle d’origine. Le but de ces programmes est de permettre à la population adulte du Ghana de mieux comprendre les projets gouvernementaux et le processus politique engagé dans le pays, leur permettant de prendre des décisions en étant mieux informés, de mieux comprendre l’évolution à laquelle ils sont confrontés, les nouvelles pratiques agricoles, l’utilisation des insecticides et plus entre autres de mieux apprécier l’évolution des technologies employées.


HISTOIRE : Précédemment appelé la Côte de l’Or du fait de ses ressources abondantes de ce métal précieux, le pays a été renommé Ghana le 6 Mars 1957, lors de l’indépendance après la colonisation par les Britanniques. Ce nom était celui d’un ancien empire soudanais qui a prospéré entre le IVème et le Xème siècle. Puis la zone a été divisée en plusieurs royaumes, dont les plus importants étaient celui des Fantis occupant la zone côtière et celui des Ashantis dont le territoire était plus à l’intérieur des terres. Les portugais ont été les premiers européens à arriver à la fin du XVème siècle. La Côte de l’Or devint un centre de commerce majeur Durant les 300 années suivantes, principalement du fait de la traite des esclaves. Le Royaume Ashanti s’imposant de plus en plus comme une puissance libératrice, ils avaient chassé la plupart des européen dès le début du XIXème siècle, à l’exception importante des britanniques qui, s’alliant au royaume rival Fanti, vainquirent les Ashantis en 1874 et prirent alors le contrôle de la totalité de la Côte de l’Or. Quinze ans plus tard, le royaume Ashanti devint un protectorat sous contrôle britannique. Puis ces terres coloniales s’agrandirent en 1917, une partie du « Togoland » voisin qui était contrôlée par les allemands venant s’y ajouter. C’est sous cette forme que le territoire est devenu plus tard en 1957 l’état du Ghana, premier territoire colonial britannique en Afrique à être décolonisé. Tris ans après l’indépendance, en 1960, le Ghana devint une république avec pour premier Président le Dr Kwame Nkrumah, chef du Parti de la Convention du Peuple (Convention People’s Party : CPP).